LES CONSERVATEURS SONT RESPONSABLES DE LA FERMETURE DE L’INSTITUT NORD-SUD

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

10 septembre 2014

 

LES CONSERVATEURS SONT RESPONSABLES DE LA FERMETURE DE L’INSTITUT NORD-SUD

 

OTTAWA – La fermeture aujourd’hui de l’Institut Nord-Sud (INS), un groupe canadien de réflexion sur le développement réputé dans le monde entier, est une énorme perte pour le Canada et la communauté internationale, selon le NPD.

 

« C’est scandaleux et incroyable que les conservateurs aient laissé une telle chose se produire, a dénoncé la porte-parole de l’opposition officielle en matière de développement international, Hélène Laverdière (Laurier—Ste‑Marie). Ce gouvernement a entraîné la fermeture d’un organisme de classe mondiale qui menait des recherches de qualité exceptionnelle en matière de développement international. »

 

L’Institut Nord-Sud a été nommé meilleur groupe de réflexion au monde en 2011 et 2012 et meilleur groupe de réflexion au Canada en matière de développement en 2013. Le budget de l’INS est de moins de 5 millions $. Certains de ses programmes de recherche sont financés par de grands donateurs internationaux, mais le gouvernement du Canada a refusé de fournir un soutien institutionnel pour empêcher la fermeture de l’Institut.

 

« L’INS a mené des recherches sur la gouvernance et les ressources naturelles, le rôle du secteur privé dans le développement international et le programme de développement pour l’après-2015, qui constitue le principal enjeu de développement dans le monde à l’heure actuelle », a ajouté Hélène Laverdière.

 

Mme Laverdière a par ailleurs souligné que la fermeture de l’Institut Nord-Sud survient à la suite de la fermeture de Droits et Démocratie en 2012, qui était un chef de file canadien en matière de droits de la personne et de développement démocratique.

 

– 30 –

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Greta Levy, attachée de presse, (613) 408-1642 ou greta.levy@parl.gc.ca

 

http://www.npd.ca/node/82145