LES CONSERVATEURS ÉVITENT DE SANCTIONNER DES PROCHES DE POUTINE

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

6 août 2014

 

LES CONSERVATEURS ÉVITENT DE SANCTIONNER DES PROCHES DE POUTINE

Le Canada est en décalage avec ses plus proches alliés

 

OTTAWA – Trois magnats russes ayant vraisemblablement d’importants liens d’affaires avec le Canada ont été épargnés par les nouvelles sanctions que les conservateurs viennent d’imposer à la Russie. En effet, Sergueï Tchemezov, Igor Setchine et Vladimir Yakounine, qui ont été sanctionnés par les États-Unis, ne sont pas visés par les sanctions annoncées par Stephen Harper.

 

« Les conservateurs sont de très grands parleurs, mais de petits faiseurs, a dénoncé le porte-parole du NPD en matière d’affaires étrangères, Paul Dewar (Ottawa-Centre). À quoi bon imposer des sanctions, si celles-ci ne visent pas les personnes et les entités qui en seraient le plus affectées? »

 

Les trois hommes d’affaires en question ont d’importants liens avec le président Poutine. Sergueï Tchemezov dirige l’entreprise d’armement Rostec, Igor Setchine est le PDG de la pétrolière Rosneft et Vladimir Yakounine est le président de la Compagnie des chemins de fer russes.

 

« Sous les conservateurs, notre politique étrangère est guidée par des intérêts commerciaux à court terme, a déploré la porte-parole adjointe du NPD en matière d’affaires étrangères, Hélène Laverdière (Laurier—Sainte-Marie). Le décalage entre leur rhétorique enflammée et leurs demi-mesures discrédite complètement le Canada. »

 

– 30 –

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Kiavash Najafi, attaché de presse, 613 852-6186 ou Kiavash.Najafi@parl.gc.ca

 

http://www.npd.ca/node/79354