LE PROJET DE LOI LIBÉRAL NE LIMITERA PAS LES ACTIVITÉS DE FINANCEMENT DONNANT UN ACCÈS PRIVILÉGIÉ ET PRÉSERVERA LE CLUB LAURIER

OTTAWA – Les néo-démocrates ont été abasourdis de voir le gouvernement libéral, qui, pendant des mois s’est adonné à des activités de financement scandaleuses donnant un accès privilégié, présenter un projet de loi qui ne réussit en rien à limiter cette pratique douteuse.

« Ce projet de loi ne fait absolument rien pour limiter le recours des libéraux aux activités de financement donnant un accès privilégié, a déploré Nathan Cullen. Les libéraux signalent clairement à leurs riches donateurs que leur gouvernement demeure ouvert aux pratiques de vente d’influence. »

Le projet de loi libéral ajoute seulement quelques mesures modestes, notamment la nécessité de rendre publiques ces activités de financement, qui ont été fréquentées par des millionnaires à la recherche d’approbation pour divers projets. Le projet de loi préserve en outre le 'Club Laurier' des libéraux, ce qui permet à des individus fortunés de donner 1 500 $ lors de conventions du Parti libéral, en échange d’un accès privé et non documenté à divers ministres du Cabinet, et même au premier ministre.

« Les libéraux sont manifestement plus intéressés à protéger leur club des donateurs millionnaires qu’à faire le ménage dans ces activités de financement louches, a ajouté M. Cullen. Même le Parti conservateur de Dean Del Mastro et de Mike Duffy a refusé de vendre du temps passé avec des ministres, qui contrôlent les cordons de la bourse du gouvernement, dans le but de remplir ses coffres. »

Par ailleurs, le projet de loi n’inclut aucune recommandation de la part du Comité de l’éthique, qui a étudié les lois actuelles encadrant le financement des partis politiques.