LE NPD RÉCLAME UNE ENQUÊTE SUR LES RAPPORTS ENTRE UNE MINISTRE ET UNE ORGANISATION PROCHE DES LIBÉRAUX

 

OTTAWA – Le porte-parole du NPD en matière d’éthique, Nathan Cullen, a demandé à la commissaire aux conflits d’intérêts et à l’éthique de déclencher une enquête sur une entente conclue entre le bureau d’une ministre du Cabinet libéral et un regroupement industriel possédant des liens profonds avec les libéraux. 

« Il est de mon devoir de vous écrire encore une fois afin de réclamer une autre enquête sur les gestes d’une ministre du Cabinet libéral et sur la tenue de son mandat, relativement à des accès privilégiés et d’autres possibles violations de la législation sur l’éthique et sur les conflits d’intérêts », a écrit M. Cullen dans sa lettre à la commissaire à l’éthique, Mary Dawson.

En échange d’une cotisation de 10 000 $, le groupe, connu sous le nom de Council of Canadian Innovators (CCI), offre à ses membres « des privilèges et des avantages exclusifs », dont des réunions exclusives et régulières avec le chef de cabinet de la ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna. CCI a été fondé immédiatement après l’élection de 2015, et son personnel actuel compte une majorité d’initiés et de donateurs libéraux.
 
« Au cœur de toute cette affaire se trouve la question à savoir : quelle entente a été conclue entre le gouvernement libéral et CCI pour garantir l’accès constant et régulier au membre le plus haut placé du personnel-cadre de la ministre McKenna? », a écrit le député Cullen.

Dans sa lettre, M. Cullen demande à la commissaire Dawson de déterminer si, dans cette affaire, il y a eu des infractions à  la Loi sur les conflits d’intérêts, notamment à son article 7 qui interdit tout « traitement de faveur à une personne ou un organisme ».

Le texte intégral de la lettre de Nathan Cullen à la commissaire aux conflits d’intérêts et à l’éthique est disponible ici