LE NPD DEMANDE AUX LIBÉRAUX DE DÉNONCER L'ABANDON DU MULTILATÉRALISME PAR DONALD TRUMP

Hélène Laverdière, porte-parole du NPD en matière d'affaires étrangères, a fait la déclaration suivante :

« Dans son allocution d'aujourd'hui devant l'Assemblée générale des Nations Unies, le président des États-Unis, Donald Trump, a défendu l'isolationnisme et a attaqué la coopération et la gouvernance multilatérales. La rhétorique de ce discours et les questions qu'il a soulevées représentent à nouveau une dangereuse tendance vers l'abandon du multilatéralisme.

L'administration Trump s'est retirée de plusieurs importantes ententes et organisations multilatérales, notamment de certaines qui sont essentielles pour la paix, la justice et la sécurité à l'échelle internationale. Mentionnons entre autres le retrait de l'accord sur le nucléaire iranien et de l'Accord de Paris, l'abolition du financement à l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) et les réprimandes à l'endroit de la Cour pénale internationale. Donald Trump a proposé de refuser l'aide humanitaire et au développement aux populations des pays qui ne coopèrent pas avec les États-Unis; il a aussi menacé et bafoué les droits humains fondamentaux de migrants et de réfugiés.

Plus que jamais, le Canada doit accroître son aide étrangère pour atteindre les objectifs internationaux, et se tenir fermement aux côtés de ses partenaires internationaux afin de protéger le droit international et les droits de la personne. Notre engagement doit aller au-delà des beaux discours et se traduire par du financement pour la Cour pénale internationale et pour l'aide humanitaire et au développement destinée aux populations les plus démunies.

Le gouvernement libéral a fait beaucoup de nobles promesses par rapport à l'aide étrangère et aux droits internationaux de la personne, mais il fait encore figure de traînard dans plusieurs importants dossiers internationaux. En cette période de turbulences, le gouvernement doit travailler avec les autres pays ayant des objectifs similaires afin de réagir activement au recul rapide du rôle des États-Unis dans la préservation du droit international et des droits de la personne. »