LE NPD DEMANDE À STÉPHANE DION DE RÉPONDRE AUX ALLÉGATIONS CONCERNANT LA FAMILLE AZER

Les néo-démocrates demandent au ministre des Affaires étrangères, Stéphanie Dion, de répondre aux graves allégations concernant l’intervention du gouvernement dans les interactions entre la GRC et la police iranienne suite à l’enlèvement des enfants de la famille Azer. Cela fait 11 mois que les quatre enfants d’Alison Azer ont été enlevés par leur père et emmenés en Iran.

 

« Nous sommes profondément préoccupés par les allégations faites aujourd’hui concernant le comportement du gouvernement canadien en ce qui concerne l’enlèvement des quatre enfants canadiens de la famille Azer », a affirmé le député du NPD, Gord Johns, qui représente la circonscription de Courtenay-Alberni, là où vit Alison Azer.

 

La GRC a lancé un mandat d’arrêt pour le père, Saren Azer, et Interpol a émis une notice rouge. Le mois dernier, les autorités iraniennes ont donné suite à la notice rouge d’Interpol et détenu M. Azer contre qui pèsent quatre chefs d’accusation d’enlèvement d’enfants. Alison Azer soutient que les autorités gouvernementales canadiennes ont rejeté la demande de la GRC de communiquer avec Interpol en Iran, politique normale en pareil cas.

 

« Nous demandons au ministre des Affaires étrangères de répondre à ces graves allégations. Si elles s’avèrent, le ministre doit immédiatement expliquer pourquoi des représentants de son ministère ont empêché la GRC de faire son travail afin d’assurer le retour sain et sauf de ces quatre enfants canadiens, a ajouté la porte-parole du NPD en matière d’affaires étrangères, Hélène Laverdière. Le gouvernement doit faire tout ce qu’il peut, y compris collaborer avec les autorités iraniennes, pour assurer la libération de ces enfants et leur retour sain et sauf au Canada. »