LE NPD DEMANDE À LA MINISTRE DE LA SANTÉ D’ASSURER L’ACCÈS À UN MÉDICAMENT ABORTIF

Le NPD demande au gouvernement libéral de rendre le médicament abortif RU-486 disponible au Canada. Après des décennies d’attente, le médicament demeure indisponible en raison de nouvelles règlementations restrictives.

« Il s’agit d’un médicament qui permettrait aux femmes d’avoir accès à des avortements sécuritaires, surtout dans les endroits isolés du pays, a affirmé la porte-parole du NPD en matière de condition féminine, Sheila Malcolmson. Or, les règlementations actuelles de Santé Canada sont trop restrictives et font en sorte que les femmes ont énormément de difficulté à se procurer ce médicament. »

Le RU-486 s’utilise maintenant dans 57 pays et l’Organisation mondiale de la santé l’a ajouté à la liste des médicaments essentiels. Le gouvernement conservateur précédent a retardé le processus d’approbation, mais les Canadiens s’attendaient à ce que le gouvernement libéral agisse rapidement par rapport aux enjeux concernant le droit de choisir des femmes.

Les nouvelles règlementations placent un fardeau injuste sur le dos des médecins en les obligeant à stocker, gérer et fournir la pilule plutôt que d’accorder le droit aux pharmacies de remplir les ordonnances.

« La ministre de la Santé doit agir afin d’assurer que les Canadiennes aient accès dès maintenant à ce médicament, a ajouté Sheila Malcolmson. Rien n’excuse le fait que le Canada soit si en retard en ce qui concerne les options de médicaments essentiels offerts aux femmes. »

Le R-486 est disponible en France depuis 1988 et aux États-Unis depuis l’an 2000.