LE GOUVERNEMENT DOIT RÉTABLIR L’AIDE HUMANITAIRE AUX RÉFUGIÉS PALESTINIENS

OTTAWA – La porte-parole du NPD en matière d’affaires étrangères, Hélène Laverdière (Laurier—Sainte-Marie), a demandé au gouvernement libéral de renouveler immédiatement ses contributions à l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), qui offre de l’aide aux réfugiés palestiniens dans de nombreux pays. Le gouvernement conservateur précédent avait coupé toute l’aide à l’UNRWA.

 

« En février, les libéraux semblaient prêts à recommencer à contribuer à l’UNRWA et à renverser les dégâts causés par la politique dévastatrice des conservateurs mise en place en 2009 qui avait mené à la suppression totale de l’aide en 2013, a affirmé Hélène Laverdière. Mais depuis, le gouvernement libéral n’a rien dit à ce sujet alors que la crise qui perdure dans la région ne fait qu’accroître le besoin d’aide humanitaire des réfugiés palestiniens. »

 

L’UNRWA offre de l’aide humanitaire à 5 millions de réfugiés palestiniens. Il est souvent la seule source d’aide de ces réfugiés, qui ne sont pas admissibles à l’aide du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. En plus de l’horrible situation à Gaza, il y a la crise en Syrie. Ainsi, la demande d’aide humanitaire ne cesse d’augmenter partout, y compris au Liban et en Jordanie.

 

« L’UNRWA offre un soutien essentiel à de nombreux réfugiés palestiniens. Il leur fournit une aide alimentaire, un accès à l’éducation, des soins de santé et des emplois. Ce soutien assure une plus grande stabilité et est tout à fait conforme au programme d’aide humanitaire du Canada. Le ministre doit immédiatement rétablir l’aide du Canada à l’UNRWA. »