LANGUES OFFICIELLES : UN GROS ZÉRO POUR LES CONSERVATEURS

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

7 octobre 2014

 

LANGUES OFFICIELLES : UN GROS ZÉRO POUR LES CONSERVATEURS

 

OTTAWA – Le nouveau rapport du commissaire aux langues officielles confirme la position du NPD: les compressions budgétaires affectent les services bilingues partout au pays.

 

« Le respect et la protection des langues officielles n’ont jamais été une des priorités des conservateurs. Chaque nouveau rapport le confirme. Cette fois-ci, c’est la survie et l’épanouissement des communautés de langue officielle en situation minoritaire qui est en danger », a déclaré le porte-parole du NPD en matière de langues officielles, Yvon Godin (Acadie–Bathurst).

 

Les compressions budgétaires du gouvernement conservateur ont de lourdes conséquences pour les minorités linguistiques. L’élimination de l’Initiative de développement coopératif et la décision des conservateurs de fermer la Ferme de recherches Hervé J. Michaud au Nouveau-Brunswick ne sont que deux exemples du désintérêt de ce gouvernement vis-à-vis la vitalité des communautés francophones.

 

Le rapport du commissaire démontre également des défis persistants au niveau de la désignation linguistique des postes et de la représentation équitable des francophones et  des anglophones au sein de la fonction publique. 

 

« En dehors de la région de la capitale nationale, les anglo-québécois sont sous-représentés au sein de la fonction publique.  Il est temps que le gouvernement conservateur fasse preuve de leadership et qu’il s’engage à corriger la situation », a ajouté le porte-parole adjoint, Jamie Nicholls (Vaudreuil—Soulanges).

 

– 30 –

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Véronique Breton, attachée de presse, (613) 408-1483 ou veronique.breton@parl.gc.ca

 

http://www.npd.ca/nouvelles/langues-officielles-un-gros-zero-pour-les-conservateurs