LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EST NON NÉGOCIABLE

OTTAWA – Le NPD s’inquiète des résultats d’un sondage indiquant que 50% des inspecteurs de l’Agence canadienne de l’inspection des aliments (ACIA) sont d’avis que la nouvelle approche de l’agence augmente la probabilité d’une contamination alimentaire grave. Pire encore, près de sept inspecteurs sur dix craignent une contamination alimentaire majeure dans un avenir rapproché.

 

« Le NPD a exigé maintes fois une enquête afin de mesurer les impacts de la réforme conservatrice sur notre sécurité alimentaire. Malheureusement, le gouvernement conservateur a préféré nier le problème. Si les libéraux ne veulent pas avoir un bilan aussi catastrophique que les conservateurs, il est temps de réinvestir. », a averti la porte-parole adjointe du NPD en matière d’agriculture et d’agroalimentaire, Ruth Ellen Brosseau (Berthier—Maskinongé)

 

Rappelons que durant la campagne électorale, le Parti libéral a promis d’augmenter le budget de l’ACIA de 80 millions $ sur quatre ans, une somme nettement insuffisante pour combler l’écart creusé par les coupes conservatrices de 56 millions $ par année.

 

Plus de la moitié des inspecteurs interrogés considèrent que les effectifs actuels dans leur lieu de travail sont insuffisants pour assurer la conformité aux exigences de salubrité des aliments.

 

« Les Canadiens doivent pouvoir acheter des aliments pour leur famille en toute sécurité, a ajouté Mme Brosseau. Le NPD prend très au sérieux les enjeux de sécurité alimentaire et nous partageons les inquiétudes des inspecteurs de première ligne. Il est temps que le gouvernement en fasse de même. »