JUSTIN TRUDEAU BRILLE PAR SON INACTION POUR DÉFENDRE LA GESTION DE L’OFFRE

OTTAWA – À la suite de commentaires formulés par le président américain Donald Trump, le NPD demande au gouvernement libéral de se tenir debout pour les producteurs laitiers du Canada. Dans une lettre envoyée au gouvernement libéral, la porte-parole du NPD en matière de commerce international, Tracey Ramsey, la porte-parole du NPD en matière d’agriculture, Ruth Ellen Brosseau, et la porte-parole adjointe du NPD en matière d’éthique, Karine Trudel, ont demandé à Justin Trudeau d’envoyer un message clair aux États-Unis et de s’engager à protéger le système de gestion de l’offre du Canada.

« L’ancien gouvernement conservateur et l’actuel gouvernement libéral ont fait en sorte que nos secteurs assujettis à la gestion de l’offre s’étiolent lentement, au moyen d’ententes comme l’AECG et le PTP, a déploré Tracey Ramsey. Ces concessions ont mis la table pour les attaques que le président Trump entend mener sous le couvert de la renégociation de l’ALENA. »

Le NPD a régulièrement demandé aux libéraux de donner aux producteurs des garanties selon lesquelles la gestion de l’offre sera protégée dans le cadre de la renégociation de l’ALENA. Les libéraux sont demeurés pratiquement silencieux quant à leurs priorités dans toute future négociation.

« Le gouvernement Trudeau doit se tenir debout pour les travailleurs et les fermiers canadiens, a ajouté Ruth Ellen Brosseau. Cela va au-delà des réductions tarifaires – il en va de la force de notre économie, de la santé de nos industries, de la sûreté de la nourriture que nous mangeons et de la viabilité de nos fermes familiales locales. »