Hélène Laverdière, Manon Massé et Valérie Plante s’unissent pour demander le maintien de Radio-Canada dans le Centre-Sud

Montréal, le jeudi 24 mars 2016 – Hélène Laverdière, Manon Massé et Valérie Plante font front commun pour demander le maintien des activités de Radio-Canada dans le Centre-Sud. Une pétition à cet effet a été lancée ce matin.

 

En 2009, Radio-Canada s’est engagée auprès de la Ville de Montréal à demeurer sur son site actuel et à participer au développement d’un nouveau quartier. Devant son désistement annoncé, les élues du quartier unissent leurs voix pour réclamer une intervention de la ministre du Patrimoine, Mélanie Joly. « La tour n’appartient pas à la direction de Radio-Canada, elle appartient au public et les décisions prises concernant son avenir auront un impact majeur sur le quartier Centre-Sud. La ministre Joly doit poser un geste fort et imposer un moratoire sur la vente de la tour », a soutenu Hélène Laverdière, députée de Laurier–Sainte-Marie.

 

En plus de permettre le verdissement du secteur, la création de places publiques et le retissage du quartier, le projet de redéveloppement des terrains de Radio-Canada constitue une occasion en or d’améliorer l’offre de logements sociaux dans le Centre-Sud. « Les gouvernements provincial et fédéral doivent s’engager à contribuer financièrement à la construction de logements sociaux sur le site de la Maison de Radio-Canada. Les besoins dans le secteur sont grands et les terrains se font rares. Le redéveloppement des terrains de Radio-Canada permettrait d’offrir des logements sociaux à la population du quartier. Il y a 50 ans, 5000 personnes ont été expropriées du Faubourg à m’lasse, un quartier populaire, pour faire place à la Maison de Radio-Canada. C’est l’occasion de ramener de la vie dans ce secteur », a déclaré Manon Massé, députée de Sainte-Marie–Saint-Jacques.

 

« En prenant la décision de vendre sa tour et ses terrains, Radio-Canada a tourné le dos à la population du Centre-Sud, qui a pourtant terriblement souffert à son arrivée. Radio-Canada doit se comporter en bon citoyen corporatif et honorer son engagement de demeurer sur son site actuel et participer au redéveloppement de ses terrains, a ajouté Valérie Plante, conseillère de Sainte-Marie. Cette dernière demande au maire de Montréal et de Ville-Marie, Denis Coderre, de « joindre sa voix à tous les acteurs qui demandent le maintien des activités de Radio-Canada dans le quartier. Il serait temps que Denis Coderre mette son chapeau de maire d’arrondissement et qu’il défende ses concitoyens. »

 

Pour consulter la pétition, cliquez ici.