LE NPD DEMANDE DES EXCUSES JUSTES, PAS JUSTE DES EXCUSES, POUR LA COMMUNAUTÉ LGBTQ

OTTAWA - Aujourd’hui, le chef du NPD, Jagmeet Singh, en compagnie de Randall Garrison et de Sheri Benson, respectivement porte-parole et porte-parole adjointe pour les enjeux LGBTQ, demande au premier ministre de présenter des excuses justes à la communauté LGBTQ pour le traitement subi par les Canadiens LGBTQ depuis des années.

« Justin Trudeau s’est engagé à présenter des excuses officielles aux Canadiens LGBTQ, mais le NPD veut s’assurer que cela va au-delà des excuses. Les Canadiens LGBTQ méritent des excuses justes, a dit le chef du NPD, Jagmeet Singh. Bien qu’il y ait eu des progrès dans l’atteinte des droits égaux pour la communauté LGBTQ au Canada, il demeure encore beaucoup de travail à faire. Des excuses officielles qui incluent des mesures de réparation constitueraient un important pas en avant. »

« Pour que les excuses relatives aux injustices survenues dans le passé contre notre communauté soient significatives, il faut que ces excuses soient prononcées par le premier ministre, à la Chambre des communes, et il faut qu’elles incluent des mesures de réparation, a affirmé M. Garrison. Les libéraux savent ce qu’il faut faire pour que les excuses à la communauté LGBTQ aient un sens, et il est temps qu’ils passent à l’action. Autrement, leurs paroles ne signifient rien. »

Le NPD se bat pour des mesures de réparation pour la communauté LGBTQ depuis 2014, et a déjà déposé deux fois des mesures demandant la révision des états de service pour les gens ayant été injustement exclus pour cause d’indignité des Forces canadiennes. Les néo-démocrates demandent aussi aux libéraux de retirer les casiers judiciaires des personnes ayant fait l’objet de procédures pénales en raison de leur orientation sexuelle, ce qui les a restreints et continue de les restreindre dans leur capacité à voyager, à faire du bénévolat et à travailler, même si ces actes ne sont plus illégaux. Voilà les exemples les plus importants de mesures de réparation qui doivent accompagner les excuses. 

« Voilà deux ans que nous attendons que les libéraux agissent, mais les néo-démocrates demeurent optimistes quant au fait que les excuses présentées à la communauté LGBTQ seront sincères et significatives, et qu’elles incluront les mesures de réparation que de nombreuses personnes de notre communauté attendent depuis des décennies, a ajouté Mme Benson. Nous avons assez attendu, et nous espérons voir des excuses justes, pas juste des excuses du premier ministre à la Chambre des communes, et ce, très bientôt. »