Déclaration du NPD sur la crise humanitaire à Gaza

La porte-parole de l’opposition officielle en matière de développement international, Hélène Laverdière (Laurier—Sainte-Marie) a émis la déclaration suivante sur la crise humanitaire à Gaza :

« Après des semaines de violence qui ont dévasté leurs collectivités, les civils de Gaza ont besoin d’aide humanitaire de toute urgence. Le cessez-le-feu actuel offre au Canada la possibilité de participer aux efforts de redressement, de réhabilitation et de reconstruction, notamment en injectant des fonds pour loger et abriter les civils, pour reconstruire les écoles, les hôpitaux et les réseaux d’aqueduc et d’égouts, et en favorisant la prestation de services sociaux et éducatifs pour venir en aide aux enfants touchés par ce conflit.

Bien que le gouvernement canadien se soit récemment engagé à fournir une aide alimentaire en collaboration avec le Programme alimentaire mondial, les besoins des civils de Gaza demeurent énormes. Le gouvernement se doit de collaborer avec les partenaires canadiens et internationaux au redressement de la situation, à court et à long terme, notamment en aidant les enfants de Gaza à retourner en classe au cours des prochaines semaines. Comme 40 % de la population de Gaza a moins de 15 ans, il est essentiel que les agences appuient financièrement les efforts éducatifs dans l’immédiat et dans le futur, notamment en offrant des espaces adaptés aux besoins des enfants et des programmes de guérison des traumatismes.

Selon l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNWRA), des 3 000 enfants palestiniens qui ont été blessés au cours du conflit, environ 1 000 resteront avec un handicap permanent. Le Canada se doit d’aider ces jeunes Palestiniens. Nous continuons aussi de demander au gouvernement conservateur d’appuyer le projet du Dr Izzeldin Abuelaish, qui vise à permettre à des enfants blessés de Gaza de se faire soigner au Canada.

L’UNWRA a lancé un appel éclair pour recueillir 295,4 millions $ afin de répondre aux besoins immédiats des civils palestiniens au cours du prochain mois. Nous demandons au gouvernement canadien de répondre à cet appel en appuyant l’UNWRA et les ONG qui œuvrent à répondre aux besoins humanitaires urgents des civils de Gaza. De plus, les néo-démocrates continuent d’exiger la levée du blocus sur Gaza, qui ne fait qu’accroître la pauvreté des populations civiles.

Enfin, le Canada devrait collaborer avec le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France, la Norvège et l’Égypte, qui appuient tous activement les efforts de reconstruction. »