DÉCLARATION DU NPD SUR L'EXPULSION D'IMMIGRANTS VIETNAMIENS PAR DONALD TRUMP

La porte-parole du NPD en matière d'Immigration, Jenny Kwan, la porte-parole du NPD en matière d'Affaires étrangères, Hélène Laverdière, et la députée néo-démocrate de SalaberrySuroît, Anne Minh-Thu Quach, ont fait la déclaration suivante :  

« Des dizaines de milliers de Vietnamiens ont fui la guerre du Vietnam et, désirant offrir un avenir meilleur à leurs familles, ils ont eu la chance de s'installer au Canada. Au moins autant de leurs compatriotes ont été accueillis aux États-Unis au cours des années.

L'administration Trump tente maintenant de renvoyer ces réfugiés au Vietnam. Déjà l'an dernier, elle a décidé de réinterpréter un accord de 2008 qui protégeait tous les immigrants vietnamiens arrivés aux États-Unis avant juillet 1995, date à laquelle les deux pays ont rétabli des relations diplomatiques.

Selon l'administration Trump, les immigrants reconnus coupables de crimes étaient maintenant exemptés des protections prévues dans l'accord. À l'époque, malgré les pressions américaines, le gouvernement vietnamien avait refusé cette décision. Selon ce qu'a révélé The Atlantic, le gouvernement américain aurait récemment repris ses tentatives d'expulsion des réfugiés.

La nouvelle politique du président Donald Trump ravive des tensions et des peurs au sein de familles qui vivent depuis des décennies aux États-Unis. N’ayons pas peur de dénoncer l'administration Trump. Cette politique raciste ne prend aucunement en compte les droits de la personne et des lois humanitaires. Qui plus est, pour ces gens, la déportation vers le Vietnam présente un risque énorme : celui d’être arrêté dès leur sortie de l’avion à cause de leurs opinions politiques.

C'est inacceptable et le NPD condamne sans hésitation la politique de déportation mise de l’avant par le président Trump et son administration. »