DÉCLARATION DU NPD CONCERNANT LE PLAN 2015-2020 DE CBC/RADIO-CANADA

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
Le 26 juin 2014

 

DÉCLARATION DU NPD CONCERNANT LE PLAN 2015-2020 DE CBC/RADIO-CANADA

 

Le porte-parole du NPD en matière de Patrimoine, Pierre Nantel (Longueuil--Pierre-Boucher) a fait la déclaration suivante au sujet du nouveau plan stratégique de CBC/Radio-Canada:

 

Le NPD prend acte du nouveau plan stratégique du diffuseur public pour les cinq prochaines années. Nous reconnaissons la volonté de la Société de demeurer pertinente, moderne et un diffuseur de choix pour les Canadiens.

 

Le NPD est toutefois inquiet de voir que le plan prévoit une diminution significative du nombre d’employés, soit 25% d’ici 2020. Rappelons que Radio-Canada a déjà annoncé la suppression de 657 postes en avril dernier.  Une réduction aussi importante de l’effectif ne peut qu’avoir des conséquences majeures sur la diversité et la qualité du contenu que Radio-Canada offre aux Canadiens.

 

Ce sont les jeunes qui perdront le plus au change avec ces coupes massives de postes. Le NPD déplore qu’à un moment charnière de son histoire, en plein virage technologique, Radio-Canada n'ait pas les moyens d'attirer et de retenir les jeunes talents.

 

Le NPD rappelle par ailleurs que les nouvelles orientations ne peuvent être adoptées au détriment du mandat de Radio-Canada.

 

Depuis qu’ils sont au pouvoir, les conservateurs ont Radio-Canada dans leur mire. En 2012, ils ont imposé des compressions de 115 millions $ sur trois ans qui ont contribué à fragiliser le diffuseur. Radio-Canada est affaiblie et en difficulté, alors que le secteur est en pleine transformation.

 

Nous sommes déçus de constater que la nouvelle ministre du Patrimoine et des Langues officielles, Shelly Glover, poursuit la politique conservatrice par rapport à cette importante institution aimée des Canadiens. Quelque 98% des participants francophones à la consultation publique du diffuseur et 80% des anglophones ont jugé importante la présence de Radio-Canada.

 

Rappelons que le NPD a tenu ce printemps une journée d’opposition sur l’importance de CBC/Radio-Canada au cours de laquelle il demandait entre autres au gouvernement d’annuler la portion 2014-2015 de ses compressions, soit 45 millions $, afin de donner un répit au diffuseur.

 

-30-

http://www.npd.ca/node/76031