DÉCLARATION DU NPD CONCERNANT LE CONFLIT AU NAGORNY-KARABAKH

La porte-parole du NPD en matière d'affaires étrangères, Hélène Laverdière (Laurier—Sainte-Marie), a émis la déclaration suivante :

« Nous sommes profondément préoccupés par les affrontements qui ont eu lieu durant la fin de semaine au Nagorny-Karabakh. C'est l'escalade de violence la plus dangereuse que nous avons observée dans ce conflit depuis 20 ans.


Nous condamnons la violation du cessez-le-feu de 1994 et les actes de violence qui ont fait des morts des deux côtés. Nous offrons nos plus sincères condoléances aux familles des victimes et appelons au renouvellement immédiat du cessez-le-feu afin de mettre fin à la perte de vies humaines et de stabiliser la situation sur le terrain.

 

Rappelons-nous les mesures prises par le Groupe de Minsk et l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) en décembre dernier quand le président de la République d'Arménie et le président de la République d'Azerbaïdjan ont réitéré leur engagement envers le processus de négociation et leur volonté de continuer à chercher des solutions pour la paix.

 

Le NPD demande au gouvernement du Canada de se tenir prêt à contribuer à la réalisation de ce cessez-le-feu et à la résolution durable et pacifique de ce conflit. »