DÉCLARATION DU NPD CONCERNANT LA CONDAMNATION DE MOHAMED FAHMY

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
23 juin 2014

 

DÉCLARATION DU NPD CONCERNANT LA CONDAMNATION DE MOHAMED FAHMY

 

Le porte-parole du NPD en matière d’affaires étrangères, Paul Dewar, et le porte-parole du NPD en matière d’affaires consulaires, Wayne Marston, ont émis la déclaration suivante à la suite de la condamnation de Mohamed Fahmy :

 

« Nous sommes bouleversés et profondément déçus que les autorités égyptiennes aient condamné le journaliste canadien Mohammed Fahmy à une peine de sept ans de prison. M. Fahmy est déjà emprisonné en Égypte depuis six mois, simplement pour avoir accompli son travail de journaliste. La liberté de la presse est l’un des piliers d’une démocratie stable. Le verdict d’aujourd’hui semble indiquer qu’une telle liberté est inexistante en Égypte.

 

Au cours de la fin de semaine dernière, le premier ministre de l’Australie a téléphoné au président égyptien al-Sisi pour demander la libération de Peter Greste, un collègue de M. Fahmy. Le gouvernement britannique a également condamné le verdict de condamnation. Ici au Canada, le chef de l’Opposition officielle, Thomas Mulcair, a écrit au premier ministre en avril pour lui demander d’intervenir.

 

Le gouvernement du Canada se doit de discuter de cette affaire avec les plus hautes autorités égyptiennes. Le premier ministre Harper doit communiquer directement avec le président al-Sisi pour condamner la persécution et l’incrimination dont sont victimes les journalistes en Égypte, et exiger la libération immédiate de M. Fahmy. »

 

-30-

 

http://www.npd.ca/node/75729